HYDROLATS – EAUX FLORALES 

Nous entendons souvent parler « d’eau de rose » ou « d’eau florale » ou encore « d’eau de fleur d’oranger », mais est ce identique à l’hydrolat?  Les eaux florales sont des hydrolats mais il y a une petite chose qui diffère, leur dénomination…  Tout simplement les eaux florales sont extraites des fleurs. Tandis qu’un hydrolat est extrait des feuilles, du bois, ou de racines. 

Donc L’HYDROLAT a plusieurs synonymes: « eau florale »,  « eau de distillation ». 

L’hydrolat est obtenu lors de la distillation à la vapeur d’eau, d’une plante aromatique, en vue d’obtenir une huile essentielle.
La vapeur entraîne les molécules aromatiques dans l’alambic. Cette vapeur se refroidit et redevient liquide, se séparant de l’huile essentielle. Dans la plupart des cas, l’huile essentielle flotte sur le dessus de cette eau qui est maintenant un hydrolat. Cette eau a subi une transformation et garde en elle les molécules solubles de l’huile essentielle

Les eaux florales sont « les petites soeurs » des huiles essentielles, car elle sont nées de la même distillation que ces dernières.

Si vous vous reportez à notre schéma de la distillation ; les eaux florales (hydrolats) sont la phase aqueuse qui est réceptionnée après la distillation. Contrairement aux huiles essentielles qui ont pour particularité d’être très chargées en molécules de plantes,  les eaux florales (hydrolats) sont chargées de molécules de fleurs distillées tout comme les huiles essentielles, mais à une moindre mesure. Elles sont donc moins irritantes, plus douces et bien entendu moins photosensibilisantes.

Elles peuvent être utilisées en usage interne ou/et externe, mais également en cuisine, vous pouvez très bien les utiliser dans vos recettes préférées ! La seule condition pour cette dernière utilisation est de bannir la cuisson au risque de perdre toutes les propriétés olfactives, gustatives et thérapeutiques !!!!

UTILISATIONS

Nous pouvons utiliser les hydrolats de plusieurs façons; ils ont un intérêt thérapeutiques non négligeables!

-En usage externe

  • Pour les soins du visage, de la peau, comme « un tonique » selon votre type de peau.(hydrolat de rose de Damas, de carotte sauvage, d’immortelle)…
  • Pour nettoyer, cicatriser une plaie (hydrolat de ciste ladanifère) ; pour l’acné (hydrolat de lavande fine ou de té vert), les coups de soleil etc.
  • Pour apaiser les yeux ( hydrolat de bleuet) ou la peau irritée (hydrolat de camomille romaine)

-En usage interne (« et oui on peut les boire! »):

  • Détox du foie (hydrolat de carotte sauvage, de romarin verbénone) , faciliter le sommeil (hydrolat de fleurs d’oranger, de néroli)
  • Pour les enfants les hydrolats sont une alternative sécurisante: on peut incorporer par exemple 1 cuillerée à café d’hydrolat de fleurs d’oranger dans le biberon pour aider l’enfant à s’apaiser.

LEURS CONSERVATION 

Ils ont une durée de conservation courte; d’où l’intérêt de les garder au réfrigérateur et à l’abri de la lumière.

N’hésitez pas à nous laissez vos questions dans les commentaires, nous y répondrons avec grand plaisir !